Sur la composition du traité dit De motu animalium: contribution à l'analyse de la théorie aristotélicienne du premier moteur