La stase dramatique chez Jean-Luc Lagarce : J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne