Altérité et traduction: l'exemple de la littérature québécoise