Pourquoi la littérature en temps de détresse (globale)?